Illustration 1 Illustration 2 Illustration 3 Illustration 4 Illustration 5 Illustration 6

Taiji Quan style Chen

 

L'enseignement du Taiji Quan (également orthographié Tai Chi Chuan dans les anciennes transcriptions phonétiques), tel qu'il est donné dans notre école, suit la double dimension également dispensée dans la pratique du kung fu : pratique de santé et discipline martiale.

Cette pratique, notamment en Europe, attire souvent de prime abord les femmes ou les "seniors" par ses mouvements doux. Elle n'en reste pas moins une activté ou concentration, coordination, souplesse et autres qualités relatives à un travail de posture et de respiration sont attendues, requérant patience, endurance et persévérance. Car si la lenteur et l'apparente simplicité d'exécution de certains mouvements semblent permettre un accès "facile" à l'exercice, la qualité et la profondeur de la pratique ne viendront, elles, qu'avec le temps. Le travail de relâchement qui est spécifique à cette discipline représente une constante fondamentale de l'apprentissage et s'avère souvent plus délicat qu'il n'y paraît.

De fait, si les dames ou les seniors peuvent s'y sentir d'emblée à l'aise, c'est parce que les bienfaits de cet art sont avérés, par exemple pour des questions de mémoire, d'équilibre, de circulation, de respiration, etc. Pour autant, le Taiji Quan est une pratique qui offre une discipline complète à tous les ages. L'exercice qu'il propose ainsi, aux plus jeunes comme aux adultes globalement, s'avère toujours formateur, d'autant que le versant martial de cette discipline est aussi une part complexe très riche, trop souvent mise de côté.

Quoi qu'il en soit, du Qi Gong supérieur, directement induit par sa pratique, aux Tui Shou, des techniques "Spirales" aux "enracinements" (bases de  la forme Chen)... les systèmes étudiés dans cet art martial sont riches et complexes et demandent une grande attention.

Il est à noter que notre association ne dispense plus l'enseignement de formes de Taiji Quan du style Yang (seules des révisions seront proposées aux ancien-ne-s élèves, sur demande) mais seulement du style Chen. Ce dernier étant la source des autres styles, dont le Yang et ses variantes, plus largement diffusé, découle historiquement. En effet, l'histoire du Taiji est largement rattachée à celle de la Famille Chen, qui a codifié et développé cette discipline particulière au fil de plusieurs siècles. Les pratiques des autres styles sont venues plus tardivement, même lorsqu'elles ont trouvé un développement conséquent, relativement à certains pans de l'histoire de la Chine, ou à la relative accessibilité de leurs formes.

太极单刀 - Sabre Taiji (D. Florentin)
________________________________

 

( pratique quotidienne et sans distinction d'age, le Taiji Quan intéresse et mobilise nombre de personnes - ici en Chine - dans de nombreux pays de notre petite planète )

 

Quoi qu'il en soit, une préparation physique et proprioceptive spécifique représente une part importante des exercices proposés en cours, car les mouvements précis et exigeants de l'art martial ne s'exécutent bien qu'à la condition d'avoir laissé au corps le temps d'en assimiler les nombreuses contraintes. En ce sens, un certain travail d'endurance, de souplesse, de coordination, d'équilibre, de mobilité est à réaliser pour avancer dans les qualités internes de cet art - permettant d'ouvrir sur une meilleure amplitude articulaire, une concentration accrue, un entretien de la mémoire, un travail cardiaque correct, une précision dans les gestes, etc ... - notamment en ce qui concerne le style premier du Taiji : le style CHEN - 陳氏拳.


L'apprentissage des techniques du Taiji Quan du style Chen se fera d'abord à travers la petite forme de synthèse du Lao Jia Yi Lu ("18 mouvements") - telle que conçue par Maître Chen Zheng Lei.

Puis seront abordées les grandes formes anciennes "Lao Jia" .

Des formes d'armes (épée, sabre) sont inscrites dans le programme technique. Bien entendu, plusieurs ensembles d'applications techniques seront étudiés, les techniques spirales spécifiques au style ("Enroulements de la soie" - Chan Si Jing) ainsi que des Tui Shou, quelques techniques de "frappe" et leur préparation...

Cet art martial chinois, aussi ancien que subtil, offrira autant de plaisir aux amateurs que de travail aux passionnés.

______________________________________

 

Notre filiation a relevé au départ de l'enseignement de Maître Vang, qui nous apporté certaines formes de deux styles de Taiji, n'étant cependant pas maitre de ces pratiques. De fait, elle se rattache d'abord au Grand Maître Chen Zheng Lei, par le biais de disciples directs, afin de travailler les fondamentaux du Taiji Quan et sa profondeur, dans les formes fondamentales dont nous héritons. Ceci étant nous nous intéressons également à la pratique d'autres maîtres, à l'instar de Chen Xiao Wang ou Chen Yu (dans la lignée de Chen Fake) et bien sûr à l'héritage de Feng Zhiqiang.

 

 

 

Maître Feng Zhiqiang

 

Le directeur technique de notre association, L. Guillonnet, déjà diplômé d'État, est aussi titulaire d'une Ceinture Noire de Taiji Quan (niveau démontré via le Style Chen), qu'il s'est efforcé d'aller présenter dès lors que la Fédération à laquelle nous étions affiliés à mis en place ce système de reconnaissances d'État concernant ces disciplines (en effet, aucun système de grade officiel n'existait alors pour les Taiji en France).

Ce titre veut avant tout montrer la rigueur de la filiation que nous nous efforçons de faire vivre dans notre école et ne représente pas le niveau de l'enseignement transmit, qui est lui-même en constant perfectionnement ; notre enseignant est à ce titre toujours engagé dans une formation conséquente via une grande lignée classique du style Chen, sous la direction de D. FLORENTIN et Maître WEN Xiwen (温希文).

 


Diplômé de la formation de professeur dispensée par le Taiji Wushu Club, il continue de suivre les enseignements de cette lignée fondamentale - notamment instruite par les Grands Maîtres Fenq Zhiqiang et Chen Zhenglei, dont Maitre Wen Xiwen est héritier.

 

 

LG & Mê WEN


Nb : un travail est toujours en cours, en collaboration avec d'autres pratiquants, de même formation initiale ou venant d'autres écoles, tant pour le Kung Fu que pour le Taiji, qui permet de mutualiser et développer des savoirs, des compétences, des valeurs, et établir en cohérence des systèmes d'évaluation de ces pratiques.

Relativement à certaines de ces questions d'évaluation et en cohérence avec les grades reconnus par les CSGDE (et par conséquent de même que par l'IWUF) notre école prépare ceux qui le souhaitent aux passages de Grades Fédéraux, pour le Premier et Deuxième Duan, a minima. Un cadre spécifique est alors à envisager individuellement. Cette possibilité est offerte en cohérence avec le statut de Responsable de CORG (Comité Régional des Grades) de Franche-Comté, que L. Guillonnet a tenu pendant 4 ans, avant que la fédération ne perde son agrément d'État.

 

Chen Fa ke                                                                       Chen Zheng Lei

 

 

Haut Accueil