Illustration 1 Illustration 2 Illustration 3 Illustration 4 Illustration 5 Illustration 6

DE JEPS FFwushu

Titulaire du DE JEPS mis en place par la Fédération Française des arts énergétiques et martiaux chinois,

l'enseignant de notre association est à jour depuis 2009 des attendus en matière de diplômes "modernes". Ce Diplôme d'Etat est, en effet, le premier existant à ouvrir aux enseignants de pratiques chinoises un droit de reconnaissance officiel dans les disciplines qu'ils exercent.

De fait, un des principes majeurs de la validation des compétences (outre des épreuves techniques spécifiques qui formalisent un niveau minimum de ceinture noire troisième duan - ATT3 - et qui étaient préalables à l'entrée en formation pour l'acquisition de ce diplôme) passait par la réalisation d'un projet professionnel via la fonction de cadre technique et sportif des pratiques concernées.

Le projet conduit par notre directeur technique se trouve exposé à travers la rubrique qui suit, intiltulée "Rencontre".

Déjà titulaire d'un DIF (Diplôme d'Instructeur Fédéral - validé via la FFKDA) et d'un CM (Certificat de Moniteur), il s'est efforcé de valider ce DE JEPS (Diplôme d'Etat de la Jeunesse, de l'Education Populaire et du Sport) afin de faire valoir et reconnaître, de façon formelle et administrative, les qualités d'enseignement et d'encadrement qui peuvent être attendues par le public. Ceci, à l'instar des parents qui souhaitent confier un enfant ou un adolescent au cadre d'enseignement qui se joue au travers des arts martiaux, ou des adultes débutants qui ne savent pas exactement quelle activité conviendrait le mieux à leurs aspirations et aptitudes.

[ Par ailleurs, afin d'aider à la reconnaissance des arts martiaux chinois, notre directeur technique est également l'initiateur et le responsable du CORG (Comité Régional des Grades) de Franche-Comté. Ce statut de Cadre fédéral, tenu depuis 4 ans, a pour vocation d'inviter les pratiquants à développer leurs disciplines dans un cadre reconnu, surtout lorsqu'ils souhaitent s'orienter vers l'enseignement. Dans un même temps, ce CORG permet aux pratiquants de faire valider officiellement des niveaux de Ceinture noire 1er et 2ème duan en région, sans avoir à engager des frais trop conséquents, lors de déplacements à Paris, par exemple. ] *

Il est important de préciser ici que la fédération ne forme pas les enseignants quant à leurs compétences techniques et "martiales". Elle accompagne plutôt ces derniers dans une démarche formelle de pédagogues, spécialisés dans un domaine "sportif" particulier. En l'occurence, l'intitulé du DE JEPS correspond ici à l'option "Perfectionnement sportif". Il confère donc un cadre juridique et sportif au titulaire du DE tel qu'il est alors en mesure d'assurer l'encadrement de pratiquants, voire d'enseignants, en formation dans le domaine sportif ainsi que tend à le définir le Ministère de la Santé et des Sports.

Ce diplôme vise donc à confirmer et augmenter les aptitudes d'un enseignant du domaine sportif en le poussant à acquérir les attendus d'un statut de Cadre. Par le fait, il est présenté comme un diplôme qui recouvre le niveau III dans la hiérachie des diplômes et fonctions universitaires. Les niveaux supérieurs (Niveaux II et I) étant plus précisément réservés au domaine de la recherche, mettons après la Licence dans le système universitaire. D'un autre point de vue, ce diplôme se trouve en quelque sorte à mi chemin entre les anciens BEES 1 et BEES 2, dépassant d'un niveau les premiers sans pour autant recouvrir le niveau des seconds.

Au final, il est surtout notable que ce diplôme ait été initié par cette jeune fédération qu'est la FFWaemc (dans sa forme actuelle, elle n'a en effet qu'une dizaine d'années). Car la représentativité des arts martiaux d'origine chinoise était pour ainsi dire inexistante en France, tout au moins dans un cadre formel et institutionnel. Nous espérons donc que cette fédération sera pérenne et saura conserver à la fois ses agréments d'État et une bonne conduite morale, pour faire valoir les qualités attendues dans les pratiques qu'elle représente. Mais ceci est un engagement de longue haleine...*

Quoi qu'il en soit, c'est bien la question de la particularité des pratiques d'origine chinoise qui nous intéresse, dans le contexte de cette fédération, comme celui du DE JEPS. Cette dimension sera, comme indiqué précédemment, exposée dans la rubrique "Rencontre" qui lui est consacrée. Car qu'il s'agisse de ce projet particulier ou de celui qui donne son orientation à la politique d'enseignement de notre association, c'est en effet la pratique de ces arts chinois et de la philosophie qu'ils véhiculent qui représente l'objet de notre exercice.

NB : La FFWaemc n'est plus délégataire depuis août 2014. En conséquence, nous nous ré-orientons cette saison encore vers la FFKda qui a récupéré l'agrément officiel concernant les Arts Martiaux Chinois. Ceci corrobore malheureusement ce qui était dit plus haut dans le texte qui précède (*), relativement à la pérénité et la cohérence interne à cette fédération. Cela n'aura donc pas été le cas et nous le déplorons, mais c'est pourtant bien là le résultat d'une politique trop souvent partiale sinon "sectaire"... En conséquence, le CORG de Franche-Comté (cf * également), initié via cette fédération, a été dissous fin décembre 2014, date de clôture des activités légales de l'ancienne CSDGE, ayant alors perdu ses prérogatives.

Haut Accueil